23/04/2020

Comment mieux gérer mes émotions dans les moments difficiles ?

Nous, les humains, sommes des êtres sociaux. Les relations sont essentielles pour la survie. Comment les personnes en situation de crise se comportent au quotidien ?

 

Lisez la suite - durée : 6 minutes - avec divers conseils

 

Comment mieux gérer mes émotions dans les moments difficiles ?

Situation :

Le monde est en pleine ébullition. De nombreuses questions ouvertes sur ce qui se passe actuellement restent sans réponse. La tentative de comprendre la situation est un défi. Les hôpitaux qui annoncent un chômage partiel, les transports publics qui tournent à vide, les flottes d'avions bloqué, etc. Des agendas remplis de rendez-vous d'affaires se voient soudain offrir un espace libre. Les familles doivent se rapprocher, partager le travail et la vie scolaire et, au lieu d'activités de loisirs individuelles, elles se promènent ensemble dans la nature.

Nous, les humains, sommes capables de traverser les circonstances les plus difficiles lorsque nous comprenons le "POURQUOI" et avons des ressources le « COMMENT ». Il me semble essentiel que chaque individu cristallise ce "POURQUOI" pour lui-même afin de donner un sens à sa vie. Si chacun trouve le sens à donner à la situation cela donne la possibilité de libérer des ressources insoupconnées pour le COMMENT sur-vivre et concrétisez ses rêves.

Point tournant : la cognition

Chaque personne est différente et à son histoire, et donc chacun réagit différemment face à des situations de crises. Le fondement de toute relation est la confiance et le respect mutuel de l'altérité - même dans des situations exceptionnelles. Les dirigeants et les employés, par exemple, apprennent actuellement à découvrir d'autre facette chez lui et chez l'autre. Les restrictions quotidiennes sont une opportunité et un défi pour les familles, les couples et les personnes seules. Une sage a dit : C’est en période de crise, que l’on apprend réellement à se connaître soi et les autres.

Solutions : Tools

Le POURQUOI : l'autoréflexion

  • Demandez-vous : "Quels avantages ce mode de vie actuel a-t-il pour moi ? Quelles expériences positives du confinement ai-je envie de laisser dans ma vie quotidienne ? Qu'est-ce que j'emporte de précieux pour mon travail et ma vie privée ? Quel est le sens de ma vie ? Connectez-vous avec votre monde intérieur, il a les réponses pour vous.  Regardez pour cela mon blog « C'est le moment d'oser la "NOUVEAUTE" !»  (Renforcez-vous grâce à un entraînement mental de l'intérieur Link).
  • « Comment gérer mes émotions ? » Laissez de l'espace à vos émotions sans vous en mêler et vous verrez que les émotions vous quitteront à nouveau dès qu'elles auront retenu toute votre attention. Elles auront ainsi rempli leur mission. 
  • Il est également important de réaliser : Vous n’êtes pas vos émotions, vous avez des émotions et c'est bien. Sans elles, nous serions des robots. J'ai développé une approche de la question « Comment puis-je calmer la peur » :

P             Perception de tes propres sentiments et du respect de toire créées

E             Evolution vers le nouveau, des expériences inédites veulent être créées

U            Unification de la patience durant le processus de transformation
               et la sérénité en toi

R            Recherche de la sécurité dans les choses durables de la vie

              Fais-toi confiance, tu es bien plus que tu ne le penses

Point tournant : la cognition

Les gens sont différents et uniques. Ils se comportent différemment dans les situations de crise, ce qui renforce les relations ou les fait éclater. Le fondement de toute relation est la confiance et le respect mutuel de l'altérité - même dans des situations exceptionnelles. Les dirigeants et les employés, par exemple, apprennent actuellement à découvrir l’autre facette de chacun. Les restrictions quotidiennes sont une opportunité et un défi pour les familles, les couples et les personnes seules. Une sagesse dit : En temps de crise, on apprend vraiment à connaître la personne.

Les gens fonctionnent différemment. Les tendances comportementales selon le LUDOKI-Personality (basées sur l’INSIGHTS/PersologDISG) :

Les quatre préférences comportementales montrent les comportements conscients et inconscients préférés dans les situations les plus variées de la vie. Ils nous aident à mieux connaître les gens sans les juger. En particulier dans une situation de crise, ils nous soutiennent à mieux gérer notre propre situation et les changements de nos homologues.

Introversion versus extraversion

Les personnes introverties ont un monde intérieur riche. Elles s'y retirent pour se ressourcer et trouver des solutions aux problèmes à venir. Les personnes extraverties recherchent le contact avec les autres pour se ressourcer. En discutant avec d'autres, elles trouvent les réponses à leurs questions. Comme vous pouvez le constater, il n'y a ni bien ni mal, c'est simplement différent.

L'intellect versus le sentiment

Lorsque nous prenons des décisions, les gens ont des approches différentes. Certains établissent une liste de contrôle structurée ou ils pèsent le pour et le contre dans leur esprit. D'autres se laissent guider par le sentiment. Puis-je faire confiance à cette personne ? Comment je me sens dans cet environnement ? Est-ce je le perçois favorablement ou pas ? Ils écoutent davantage leur instinct. Là encore, il n'y a pas de bien ou de mal.

Comment ces différents comportements ont-ils tendance à réagir en cas de crise ?

Les penseurs introvertis planifient leurs activités à 120%, ce qui les rend limités dans le soin des détails finaux et incapables de réagir avec promptitude.
Solution : faites une analyse de force-faiblesse. Réduisez vos efforts de planification à 80 %. Sautez par-dessus votre propre ombre et ayez plus confiance en vous. Ayez le courage d'essayer de nouvelles choses.

Les émotionnels introvertis créent un drame. Ils souffrent avec les autres et deviennent pessimistes. Ils utilisent souvent l'expression
"Oui, mais..."
Solution : faites le contraire de ce que vous faites normalement. Osez essayer quelque chose de nouveau et n'ayez pas peur de l'échec. Rejoignez des groupes ou recherchez le travail d'équipe. Connectez-vous avec la nature pour renforcer votre confiance.

Les penseurs extravertis se mettent en colère et deviennent autoritaires, sont très actifs, ont une vision étroite et n'écoutent même plus.
Solution : créez un plan de ressources pour votre propre équilibre. Identifiez les opportunités et développez des solutions créatives. Pratiquez le calme intérieur. Écoutez consciemment et montrez votre appréciation pour votre vis-à-vis.

Les émotionnels extravertis ont tendance à avoir un activisme chaotique et à démarrer 10 projets sans en terminer un. Ils se perdent dans les offres en ligne, deviennent anarchistes avec une tendance à l'exagération.
Solution : Structurez vos activités. Créez des listes de contrôle ciblées et fixez des priorités. "Levez la tête" est à l'ordre du jour. Planifiez des activités à l'air libre et retirez-vous vers l'intérieur par des exercices de respiration, de méditation, etc.

La plupart d'entre nous ne sont pas conscients de la façon dont nous réagissons dans des situations très émotionnelles. La compréhension de ces tendances comportementales favorise notre réflexion sur nous-mêmes et la compréhension de l'autre. De cette manière, nous construisons des ponts précieux et créons la confiance.
Pensez-y vous êtes plus seulement une « couleur ». Vous êtes un arc-en-ciel, un trésor de ressources et de possibilités.
 

Avez-vous des questions ? Puis-je vous soutenir ?
Écrivez-moi ou appelez-moi.

Email : post@susanne-zimmermann.ch ou www.susanne-zimmermann.ch

Retour