15/01/2020

Être seul ou se sentir seul - vous connaissez?

Être seul ou se sentir seul - vous connaissez?

Situation : Être seul peut rendre les gens solitaires
Le nombre de personnes vivant seules augmente d'année en année, selon des études menées aux États-Unis et en Europe. Un article publié par No Isolation le confirme (source du lien : www.noisolation.com/de/research/consequences-of-social-isolation-for-children-and-adolescents/), il indique que dans la vie de 7,2 % de la population européenne, il se passe même des années où ils ne rencontrent ni amis ni parents. Des études montrent également que l'isolement augmente le risque de maladie cardiaque de 29 % et d'accident vasculaire cérébral de 32 %. La solitude et l'isolement sont associés au stress, à la dépression et au comportement suicidaire.
Les gens ne devraient pas être seuls ou se sentir solitaires. Et pourtant il y a tant de situations qui mènent à "être seul":

  • Vivre seul
  • Se sentir seul dans une relation ou au sein d’une famille
  • Se percevoir mal accepté ou incompris dans le contexte de l'entreprise
  • En tant que manager, vous savez que certains collègues se battent pour avoir votre job
  • Devoir prendre des décisions solitaires qui peuvent avoir un impact majeur sur l'entreprise et la propre fonction
  • et ainsi de suite...…

La solitude est aussi source de liberté pour celui qui l’a consciemment choisie. Pour les autres, c'est la douleur. Chaque personne vit ce thème à sa manière, façonnée par sa propre histoire de vie. D’un autre côté, tant d’individus restent souvent dans une situation malheureuse par peur d'être… seuls.

Je connais le sujet par expérience personnelle. Pendant des années, j'ai vécu seule. Par exemple, il y a quelques années, lorsque mes contemporains et moi avons célébré notre 40e anniversaire, nous nous sommes retrouvés après de nombreuses années. Ils m'ont demandé : As-tu des enfants ? Non. As-tu un mari ? Non. Es-tu divorcée ? Non. As-tu un compagnon ? Non. Alors, je pouvais lire dans leur regard qu’ils se demandaient : Mais où est son problème ?
Personne ne m'a demandé : Quelles visions et quels rêves as-tu réalisés ? Quel développement personnel as-tu vécu ? Comment en est-on arrivé à la fondation de l'entreprise ? Etc.

Mon défi c’était qu'une partie de moi aspirait à une vie traditionnelle en famille, et l'autre, plus forte, souhaitait la liberté, la découverte et la connaissance. A cause du conditionnement social imprimé, j'ai commencé à me poser la question : "Y a-t-il quelque chose qui ne va pas chez moi ?" Une femme indépendante, courageuse et autonome, qui s'occupe de sa vie intérieure, qui fait toujours face à de nouveaux défis, qui s'éduque constamment, semblait si difficile à classer pour les autres.

J'ai souvent entendu : " Tu as des attentes trop élevées, tu es trop intelligente, tu es trop indépendante, tu demandes trop, etc. Jusqu'à ce que je réalise que je m'étais moi-même collée de telles étiquettes. Ma personnalité vue de l’extérieure reflétait ce que je pensais de moi-même en mon for intérieur.

Point tournant : la cognition
J'ai lu de nombreux livres sur les relations et le développement de la personnalité, j'ai observé les relations dans la vie professionnelle et privée. Mes clients abordent aussi régulièrement ce sujet lors de séances de coaching individuel. J'ai pris conscience que pour une relation durable, la première et la plus importante étape est la relation à soi-même. Dans les relations de couple ainsi que dans les relations vécues dans un contexte professionnel, nous avons tendance à projeter nos propres thèmes et croyances sur l'autre personne. Nous voulons que l'autre personne soit comme nous aimerions qu'elle soit.
Il n'y a pas de surface de projection pour les personnes vivant seules, elles n’ont donc pas la possibilité satisfaire leurs besoins intérieurs par l’intermédiaire de quelqu'un de l'extérieur. Enfin, beaucoup de gens dépérissent parce qu'ils manquent d'appréciation, d'affection et d'appartenance.

Solution : Tout commence par la relation à soi-même
J'ai décidé de renforcer ma relation avec moi-même, pour cela j'ai élaboré les étapes suivantes :
Mais avant de commencer, n’oubliez pas qu’il faut de la persévérance et de la détermination pour aller dans cette direction.

Etape 1 : "Vous mariez vous-mêmes" ! 
Se dire OUI à soi-même, pour le meilleur ou pour le pire, est la base d'une longue relation. Faites de vous le numéro 1 dans votre vie et apprenez à écouter de plus en plus ce qui se passe à l’intérieur de vous au lieu de vous préoccuper des autres pour vous distraire de vous-mêmes. Un amour-propre sain est une pierre angulaire importante. Selon la devise "Celui qui s'aime lui-même, récoltera aussi l'amour des autres !" Appréciez tout ce que vous avez accompli, vécu et résolu. Parce que : "Seul celui qui s'apprécie sera apprécié par les autres".

Etape 2 : " Vous êtes tel que vous pensez et agissez "
Nos pensées influencent nos actions et notre attitude face à la vie. Observez vos pensées, par exemple lorsque vous êtes coincé dans un embouteillage ou alors que vous utilisez les transports publics, prenez le temps de les analyser consciemment. Nous sommes tous des réalisateurs de notre Home Cinéma („monologue interne“) et nous créons souvent des films passionnants qui ne correspondent pas à la réalité. Nous pensons tellement à ce que nous ne voulons plus, au lieu de se focaliser sur ce que nous souhaitons vraiment. Que désirez-vous exactement ? Écrivez-le. Les affirmations positives aident à transformer la pensée problématique. Au lieu de regarder votre téléphone portable, concentrez-vous sur des phrases positives, sur la façon dont vous voulez vivre votre vie.

Etape 3 : "Arrêtez de vous comparer aux autres"
Dès le plus jeune âge, nous nous comparons et chaque enfant doit faire sa place dans la famille.  A l'école, nous sommes jugés sur nos résultats, puis dans la vie professionnelle sur nos performances. Pourtant, sans nous en rendre compte, nous comparons la plupart du temps des pommes avec des poires. Nous trouvons toujours quelqu'un qui est meilleur, plus beau, plus intelligent et plus compétent que nous, cependant nous sommes tous uniques et avons un génie en nous. Découvrez votre valeur ajoutée et vos ressources. Vous en avez beaucoup plus que vous ne le pensez.

Étape 4 : " Ne portez pas les défis des autres sur vos épaules "
Nous avons tendance à porter le sort de nos proches et de nos employés/collègues sur nos épaules. On peut avoir de la compassion pour les gens, mais on ne peut pas souffrir à leur place. Il est important que nous nous rendions compte de leur capacité à faire face la situation et qu'ils en sortiront plus forts. De cette façon, nous nous renforçons en même temps que la personne concernée.

Étape 5 : " Prenez soin de votre corps et de votre santé "
Une bonne sensation corporelle vaut son pesant d'or. Ce sentiment renforce notre confiance et notre santé, le corps est notre meilleur ami. Nous n'en avons qu'un dans cette vie, occupez-vous de lui. Des exercices réguliers, une alimentation consciente, des soins attentifs, du plaisir et de l'affection aident à le maintenir en bonne santé.  Prenez une minute pour vous trois fois par jour, choisissez un endroit calme où vous ne serez pas dérangé. Pendant cette minute, inspirez et expirez profondément. La respiration consciente nous donne de l'énergie vitale et calme le flux de pensées.

Votre opinion compte pour moi. 
Quelle est votre expérience ? Quelles autres solutions avez-vous développées ? 

Retour