25/06/2019

Le succès des processus de changement commence par le leadership

Un management compétent et un leadership efficace le rendent possible

Le succès des processus de changement commence par le leadership

La quatrième révolution industrielle progresse, mais où nous emmène –t-elle ? Dans l'histoire de l'évolution, la confiance en nous-mêmes et l’optimisme se sont toujours révélés être des compagnons importants. Nous verrons que dans une organisation, c'est le leadership qui pose les fondations de ce processus.

Une rétrospective d’un processus de changement profond

L'intégration d'une entreprise familiale suisse-allemande dans un groupe multinational français a été l'un des processus de changement les plus difficiles que j'ai pu accompagner. Pour le leader du marché suisse de l'époque, cela signifiait un changement radical à tous les niveaux. Le leadership centralisateur de la France devait être pris en compte dans le cadre de ces changements drastiques au niveau organisationnels, de processus et structurels, sans oublier le défi de l’introduction de valeurs différentes dans les cultures d'entreprise. A cette occasion j'ai directement participé activement à la mise en place de la nouvelle stratégie commerciale. Le rôle du représentant commercial est passé de "consultant à vendeur", les régions de vente ont été réduites en taille et le nombre d'employés a été augmenté. Le plus grand défi était maintenant de retirer l’outil le plus "précieux" à ce jour, soit le PC des commerciaux et de leur expliquer, qu'à partir de maintenant, on leur enverrait chaque mois un carton de papiers avec les données de leurs clients, directement à la maison… Impossible, diriez-vous maintenant ? Oui, actuellement, ce serait impensable.Aujourd'hui, l’ère numérique est en train de changer complètement notre façon de travailler. Au lieu d'une personne, la voix d'un robot répond au téléphone, au lieu de l’achat dans le magasin, tout est traité via Internet, au lieu d'une réceptionniste, le robot se tient à la réception et vous montre le chemin.

Participer à la création de changement

Ce que nous pouvons apprendre de l'histoire de l'évolution du climat des affaires, c'est que les développements se composent de cycles marqués par des tournants, que le renouveau doit être bien pensé, qu’il a besoin de suffisamment de temps et de patience, qu’il nécessite des étapes telles que des objectifs intermédiaires. La vie économique, en revanche, exige toujours plus et plus vite. Dans ces circonstances, résister aux exigences résultant du changement est une chose, pourvoir contribuer de façon rentable en est une autre. Un leadership tourné vers l'avenir est nécessaire pour s'assurer que le changement ne se transforme pas en fardeau excessif et qu’il ne vous coûte pas le précieux potentiel de vos employés. On veillera donc à introduire une stratégie de direction proactive, qui motive plus qu'elle ne contrôle, qui intègre plus qu'elle n'exclut et qui s'adapte avec souplesse et agilité à l'environnement de travail.

Ensemble, rendons possible l'impossible du changement, par :

  • Une organisation ciblée et tournée vers l'avenir qui propose des ateliers sur le thème du changement : Regardons ensemble comment nous abordons la nouvelle stratégie au niveau du processus et sur le plan psychosocial, comment nous appréhendons les émotions existantes et comment nous disposons de suffisamment d'espace et de temps pour réfléchir.
  • Une communication claire et honnête. Montrer les avantages et les effets, permettre une culture de communication transparente et digne de confiance.
  • Sensibilisation à la motivation et à la signification du changement en communiquant aux employés l'histoire de l'entreprise, sa culture, les développements du marché et l'industrie 4.0. De cette façon, les participants sont transformés, de ceux qui sont touchés, à ceux qui sont impliqués.
  • La participation active des employés à la mise en œuvre afin de réduire les résistances et les craintes existantes.
  • Une présence significative et un engagement permanent des managers responsables tout au long de la phase de transformation.
  • Une introduction successive des nouveautés, suivies des "phases digestives" correspondantes, tout en veillant à transmettre un sentiment d'accomplissement. Les succès peuvent ensuite être célébrés avec plaisir.

La réussite d’une gestion de changements d’une telle ampleur ne peut se dérouler que si la direction générale, y compris le conseil d'administration, apporte son "soutien", crée les conditions cadres appropriées et joue un rôle actif dans le processus d’action.

Retour