27.01.2020

Le stress relationnel – vous connaissez?

L'être humain a besoin d'être en relation avec les autres ! Et pourtant, pour la plupart des gens, c'est un défi de construire une relation durable et de confiance.

Le stress relationnel – vous connaissez

Situation générale : Des faits et chiffres

Les relations sont sous pression : le motif le plus fréquent de licenciement des employés en Suisse est l'insatisfaction de leur supérieur direct, avec 53,1 % (selon une étude de NeumannZanette & Partner en 2017). Cette situation ne devrait pas être très différente aujourd'hui. Dans les relations privées aussi, les perspectives ne sont pas vraiment roses : En Suisse, le taux de divorce en 2018 était d'environ 40 % - à égalité avec notre voisin l'Allemagne (40 % en 2019) et légèrement inférieur à celui de la France (45 % en 2019).

Quels sont les facteurs qui conduisent à l'échec d'une relation ?

  • Manque de communication et d’écoute sélective.
  • Les attentes et les rôles ne sont pas clairement définis.
  • La projection de ses propres problèmes sur l'autre personne.
  • L'illusion de pouvoir changer l'autre.
  • Le consumérisme - "si ça ne marche pas ici, je cherche une alternative".
  • Des attitudes et des valeurs différentes
  • Des points de vue opposés concernant le comportement des dirigeants ou les méthodes éducatives
  • etc.

Depuis les temps les plus reculés, les relations, que ce soit dans la vie privée ou professionnelle, sont vitales pour notre survie.  L'être humain a besoin de trois piliers pour son équilibre : un emploi/une profession, un toit et des relations. Si l'un de ces piliers s'effondre, il perd son équilibre intérieur.

La vie privée et la vie professionnelle sont de plus en plus imbriquées en raison de l'introduction de nouveaux modèles de travail tels que le bureau à domicile, le travail à temps partiel, etc. La répartition claire des rôles entre les hommes et les femmes a également considérablement changé ces dernières années, ce qui peut constituer un défi pour la gestion des relations. Aujourd'hui, tout le monde a la prétention d'être à la fois une "super maman et une super manager/employée" ou un "super papa et un super manager/employé". La perfection est omniprésente à tous les échelons de notre société. Ceux qui veulent être parfaits sont très exigeants envers eux-mêmes - ce qui augmente la pression intérieure. Des chercheurs ont observé que les perfectionnistes vivent dans un stress constant ce qui les rend plus sujet à des problèmes émotionnels, relationnels, physiques.

Point tournant : la cognition

Une relation respectueuse commence par soi-même. Nous ne pouvons pas attendre de l'autre qu'il compense nos besoins et nos lacunes, que ce soit dans notre travail ou dans une relation de couple. Dans le passé, les modèles étaient clairement définis. Aujourd'hui, les rôles sont mélangés. Le changement signifie être en mouvement. Cela crée de nouveaux modèles de travail, de temps et de vie, ils influencent considérablement la façon dont les relations se forment.

Solution : Les outils

Réflexion sur soi :

La première étape consiste à améliorer la relation avec vous-même. Apprenez à mieux vous connaître. Il existe de nombreux tests de personnalité et des modèles comportementaux disponibles sur le marché. Choisissez un outil qui vous convient.

Voici un exemple pratique des modèles de comportement de INSIGHTS et PERSOLOG DISC. Le psychiatre Dr Carl Gustav Jung (1875-1961) a élaboré les bases de ces préférences comportementales colorées. Il a inventé les termes Extraversion et Introversion. Les personnes extraverties s'orientent vers l'extérieur, cherchent à attirer l'attention des autres et se remplissent d'énergie à leur contact. Elles sont plus inclines à établir des liens humains, sont plus entreprenantes, spontanées, s’expriment mieux oralement que par écrit, elles ont aussi généralement plus  tendance à se plaindre.
Les personnes introverties ne cherchent pas à attirer l'attention à l'extérieur, mais à l'intérieur d'elles-mêmes. Elles se sentent bien d’abord au contact de leur monde et de leurs pensées, préfèrent réfléchir que parler et n’aime pas être bousculées, elles aiment la paix et l’harmonie autour d’elles. Comme vous pouvez le constater, ces deux comportements ne sont ni bons ni mauvais, ils sont simplement différents et ne sont pas absolus, en effet personne n’est totalement extraverti ou totalement introverti.

Ces profils comportementaux et de personnalité nous aident à apprendre une meilleure compréhension de nous-mêmes et à mieux lire les autres. Ils nous soutiennent également dans notre gestion de soi. Nous perdons beaucoup d'énergie dans les relations interpersonnelles à cause d'un manque de communication et de différentes façons de travailler.
Je voudrais souligner ici que cette approche ne vise pas à mettre les gens dans des casiers. Il s'agit d'apprendre à observer le comportement des gens afin de trouver plus efficacement un niveau de communication commun. La confiance se développe quand je me sens compris. L'authenticité et l'intégrité favorisent le niveau de confiance.

Communication & respect :

Prenez le temps de discuter personnellement avec vos supérieurs, vos employés, vos collègues de la direction, ainsi qu'avec vos proches. En particulier à l'ère technologique, il est essentiel de communiquer ouvertement. L'écoute active joue ici un rôle important. Cette technique de communication permet de réduire les malentendus et donne la possibilité à l'autre personne de valoriser la situation. Durant l’écoute active, je lui offre un peu du temps de ma vie. Ayez le courage d'aborder directement les émotions et les sentiments. En effet, ils sont impliqués de manière subliminale et peuvent inconsciemment alourdir la relation.

  • Attentes & rôles :

Clarifiez vos attentes avec vos supérieurs, collègues ou partenaires. Convenez de la manière dont vous les intégrerez dans la vie quotidienne. Définissez une compréhension claire de votre rôle et de la façon dont vous voulez faire face à l'imprévu.

  • Difficultés :

Chaque relation expérimente des hauts et des bas. Les conflits montrent des comportements, des valeurs et des intérêts différents. Ce sont des occasions de mieux se connaître et de mieux connaître l'autre. Parlez-en et trouvez ensemble une solution gagnant-gagnant. Lorsque les émotions sont fortes, attendez que les deux se soient un peu calmés. Surmonter les difficultés ensemble renforce la relation et la confiance mutuelle.

Je vous souhaite de nombreuses relations durables et de confiance.

Quel est votre secret d'une relation réussie ?

 

zurück